Les vols en magasin ont fortement reculé en France

Après tant d’efforts des commerçants dans la lutte contre la démarque inconnue, les récentes statistiques des vols en magasin permettent dire que le phénomène en train de prendre du recul. Toutefois, les écarts d’inventaire représentent plus de 4.4 milliards d’euros. Ce qui représente environ

1.09% de leur chiffre d’affaires. Ces chiffres encourageants ont été publiés dans un contexte où les en magasin avaient connu une hausse assez considérable entre 2013 et 2015.

Le vol à l’étalage, la principale cause de la démarque inconnue

Selon les chiffres disponibles, c’est au niveau du point de vente que se déroulent la plupart des cas de démarque inconnu avec 58%. Cependant, on s’est surtout rendu compte que les cas de vols n’étaient pas causés par des consommateurs mal intentionnés, mais bien par des groupes criminels très bien organisés. En effet, ils se rendent dans un magasin avec une liste, un peu comme s’ils faisaient des courses et en profitent pour commettre leur forfait.

Il faut noter que ces voleurs ne se servent pas au niveau de certains rayons sensibles, mais ciblent particulièrement les produits de petite taille. En effet, elles sont plus faciles à transporter. Ils ciblent alors les petits produits pouvant avoir une forte valeur sur le marché. Enfin, Noël est la période la plus propice pour ces vols à l’étalage.

Le Japon, la Norvège et le Royaume-Uni : champions de la lutte contre la démarque inconnue
Dans le monde la grande distribution, la démarque inconnue pesait pas moins de 1.29% du chiffre d’affaires global. Ce qui représentait plusieurs milliards de pertes annuelles dont les commerçants ne se rendaient compte que tardivement. Rien qu’en Europe, environ 30.2 milliards de dollars ont été perdus à cause de la démarque inconnue. Par contre, la Norvège, le Royaume-Uni ou encore le Japon affichent de très bonnes performances dans la lutte contre la démarque inconnue avec des taux qui tournent autour de 0.89 et 0.97%. Cette réussite s’explique en grande partie par le niveau de maturité dans la grande distribution, notamment sur la question du contrôle.

De plus en plus d’antivols sur les produits alimentaires

Autrefois, les produits alimentaires étaient assez négligés dans la lutte contre la démarque inconnue. Cependant, il faut dire que le sujet est assez délicat, car il s’agit de nourriture et non de vêtements ou de produits high-tech. D’ailleurs, la plupart des enseignes n’aiment pas communiquer sur ce sujet qu’elles considèrent comme étant sensible.

vous pourriez aussi aimer