Qui a écrit sur cette page détachée ?

La littérature française fait partie des plus populaires au regard de l’ensemble d’ouvrages qui ont été faits par de nombreux écrivains de ce pays. Si cette littérature connaît autant de succès, c’est aussi grâce à certains écrits comme le fameux poème « sur cette page détachée ». En général, les artistes trouvent leurs inspirations dans leur vécu.

Ils s’expriment à travers des mots sous forme de poème ou de chanson. Tel est le cas de Cécile Sauvage, l’auteur qui était à l’origine du poème intitulé « sur cette page détachée ». Mais qu’est-ce qu’on connait vraiment de cet auteur ?

A voir aussi : Une somme de 18 millions d’euros dépensée pour des travaux de rénovation urbaine à Louviers

La biographie de Cécile Sauvage

L’auteur ici nommé est né dans la maison où Napoléon 1er a été reçu en 1883. Son père était un professeur d’histoire à La Roche-sur-Yon. Elle a grandi à Digne-les-Bains avec son père qui a été nommé dans cette région. Un hommage à son nom y a été édifié, tout comme celui à La Roche-sur-Yon. Cécile Sauvage étudiait au Lycée de Digne.

C’est pendant cette période qu’elle envoyait une correspondance à un rédacteur qui s’appelait Pierre Messiaen. Une correspondance sous forme de manuscrit, sa première poésie, qui s’intitulait « Les Trois Muses ». Leur rapport ne s’est pas arrêté dans le domaine de la littérature, mais au-delà d’une simple relation professionnelle qui se poursuivit par leurs fiançailles. Finalement, en 1907, ils se sont mariés.

A lire aussi : Quelques avantages liés à la rénovation de l’éclairage public

Cécile Sauvage

Le couple Sauvage et Messiaen vivaient alors à Saint-Étienne. C’était pendant la période de la guerre 14/18 durant laquelle Pierre Messiaen a été mobilisé au front. Elle a traversé cette période sombre avec ces deux enfants. L’ainé est très connu pour ses talents d’auteur-compositeur. Il s’agit d’Olivier Messiaen. Après la guerre, la famille réunie s’installa à Paris, une ville qui n’était pas vraiment appréciée par Cécile Sauvage. À cause d’un problème de santé, elle a succombé et rendu l’âme le 26 août 1927.

Le parcours professionnel de Cécile Sauvage

Cécile Sauvage était reconnue pour ses talents de poète au cours de sa vie, surtout dans la littérature française. Cependant, grâce à son mari, elle avait eu la possibilité de découvrir une nouvelle vision de la littérature, notamment la littérature anglaise. De plus, son mari était un spécialiste dans ce domaine. Elle a eu le plaisir de côtoyer des célébrités anglaises comme Keats en particulier avec qui elle avait eu une grande affinité.

Ses œuvres sont entrées dans l’histoire de la poésie située entre 1905 à 1913. La plupart de ses œuvres se concentraient surtout sur les joies domestiques et l’enchantement auprès de sa progéniture. Cela lui a valu le titre de « poétesse de la maternité ». Parmi les plus connus sont « la Vallon » et « l’Âme de Bourgeon ». Ces récits représentent, en quelque sorte, un résume de sa vie ; dans la domesticité et en tant que mère.

Il y a également une autre partie de son histoire qu’elle traça par écrit dans ses poèmes. Il s’agissait de sa passion pour Jean de Gourmont, un chroniqueur au Mercure de France. On peut considérer celui-ci comme son amour adultère. Dans le dos de son époux, des ouvrages ont été récités parlant de son histoire avec son amont. C’est Béatrice Marchal qui s’est occupée de lui restituer l’image que le monde avait d’elle dans le poème qui s’intitulait « Écrits d’amour ».

vous pourriez aussi aimer