Assainissement : comment l’Afrique peut rattraper son retard ?

Dans l’Afrique au sud du Sahara, la problématique de l’eau et de l’assainissement est toujours présente. Cette zone semble avoir un retard considérable par rapport aux autres parties du monde. Par conséquent, il devient urgent de chercher à rattraper ce regard qui est en grande partie causé par le manque d’infrastructures et surtout de volonté politique.

 

A lire également : La saison de la livraison de fioul est ouverte !

La planification est au rendez-vous

Aujourd’hui, la plupart des spécialistes en assainissement en Afrique sont d’accord sur le fait que des moyens structurels sont en train d’être mis en place dans le but rattraper le retard en termes d’assainissement sur le continent. En effet, on peut dire que le secteur a longtemps manqué de volonté politique de la part des pays africains. En effet, malgré le fait que certains d’entre eux ont connu une nette augmentation de leurs recettes (pétrole et gaz), peu d’efforts ont été consentis dans le but d’améliorer les conditions d’hygiène des populations.

Dans un pays comme le Congo, par exemple, rien n’est fait pour remédier à cela et il n’existe même pas de structure chargée de gérer cela. Seuls des pays comme le Sénégal et les pays maghrébins ont été capables de mettre en place des politiques structurantes de l’assainissement. Cependant, on de plus que les « mauvais élèves » sont en train de faire des efforts.

A lire également : Partir faire ses études à l’étranger après le bac, une bonne idée ?

Des financements de plus en plus accessibles

Dans le budget de la plupart des États en Afrique, l’assainissement est souvent très peu prioritaire. Cependant, on peut dire que les financements allant dans ce sens sont de plus en plus accessibles. En effet, les banques de développement ont pris à bras le corps le sujet et sont en train de financer plusieurs projets d’assainissement en Afrique à coups de millions d’euros. Pour les bailleurs de fonds, ils sont aussi tout à fait disposés à octroyer les fonds nécessaires pour réaliser des infrastructures d’assainissement.

Pas encore de modèle économique

Pour résoudre la problématique de l’assainissement en Afrique, il faut dire que l’on ne parvient pas encore à trouver de modèle économique. En effet, si les consommateurs africains sont prêts à payer pour avoir de l’eau et de l’électricité, ce n’est pas vraiment le cas en ce qui concerne l’assainissement. Dès lors, parvenir à mettre en place un modèle économique devient difficile, sauf pour certaines personnes. Certains pays intègrent le coût de l’assainissement dans la facture d’eau et ceci permet de faciliter les choses.

vous pourriez aussi aimer