Comment faire pour lutter contre la calvitie ?

La calvitie aussi connue sous l’appellation d’alopécie androgénétique est la disparition progressive des cheveux pouvant aboutir à un dégarnissement total ou partiel des cheveux.

Touchant approximativement deux hommes sur trois, elle constitue l’une des principales causes de consultation de dermatologue.

A découvrir également : Est-ce que le staphylocoque doré est contagieux ?

Cela est en partie causé par son apparition qui est un vrai souci pour le tiers d’homme qui sera certainement chauve.

Toutefois, malgré les croyances et rumeurs populaires, il est possible de nos jours de subir des traitements pour la calvitie, qui permettent de prévenir ou de ralentir la chute capillaire et si nécessaire de débuter un processus de repousse. Voici comment s’y prendre afin de lutter contre la calvitie.

A voir aussi : Se remettre en forme en douceur

La greffe de cheveux

Malgré l’ampleur qu’a pris la chirurgie de cuir chevelu, les patients s’en détournent de plus en plus au profit de la greffe de cheveux. Cet abandon est en fait lié à l’efficacité que présente le nouveau procédé offrant même une plus grande satisfaction.

De même, la greffe de cheveux permet de remédier à toutes les formes de calvitie. Cependant, du fait de ses méthodes, le procédé est assez difficile à réaliser sur de larges surfaces.

La greffe de cheveux consiste donc à prélever des implants capillaires au niveau de la couronne ou de partie postérieure du crâne, pour ensuite les placer sur les zones à recouvrir. Elle se démarque de la chirurgie classique par la méthode de prélèvement adoptée.

Si la greffe prélève des implants capillaires, la chirurgie quant à elle manipule le cuir chevelu pour favoriser la restauration capillaire et si nécessaire, fait un prélèvement des lambeaux de cuir chevelu.

Le lait de coco

Le lait de coco se présente comme une excellente solution pour traiter la calvitie légère. Ses diverses vertus lui donnent la possibilité de dilater et d’élargir des follicules capillaires, favorisant ainsi la repousse des cheveux.

faire pour lutter contre la calvitie

C’est la raison pour laquelle il est utilisé depuis des milliers d’années. Pour bénéficier de ses bienfaits, il faudra en mettre directement sur le cuir chevelu ou le mélanger avec de l’huile de noix de coco.

La racine d’ortie

La racine d’ortie fait partie des solutions les plus prisées dans le traitement anti chute capillaire. D’après plusieurs études, il a été prouvé qu’elle possède des vertus durables facilitant l’annihilation des effets des 5-alpha-réductases, les enzymes à l’origine de la chute de cheveux.

De ce fait, elle aide à arrêter les pertes capillaires en fonction de la durée du traitement, et à favoriser la repousse.

Le minoxidil

Le minoxidil est une molécule qui entre en jeu lors de l’irrigation de follicule. Pour précision, la perte des cheveux est en partie relative à un rétrécissement des follicules capillaires. Souvent présenté sous forme de lotion ou de sérum, le minoxidil aide à améliorer la circulation sanguine au niveau des microvaisseaux. Cela a pour effet d’irriguer le follicule et d’amoindrir les risques de chute capillaire.

Mais, le minoxidil n’est pas une solution magique. Son efficacité peut varier en fonction des causes des pertes de cheveux. Ainsi, s’il s’agit d’une chute héréditaire, il ne pourra que stopper la chute capillaire. Dans le cadre d’une chute temporaire, alors le produit participera à la repousse des cheveux.

Le finastéride

Le finastéride est incontestablement la meilleure alternative médicamenteuse dont vous disposez pour traiter la calvitie. Disponible en comprimés ou en lotion, il bloque les enzymes à l’origine de la sensibilité du cuir de chevelu. Cela a pour effet de réduire de 60% à 70% les chutes capillaires.

Néanmoins, il est important de savoir que ce traitement possède des limites. La première est relative à sa polyvalence. Le finastéride, que l’on surnomme propecia, est un médicament exclusivement réservé au sexe masculin.

Même si jusqu’à ce jour, aucune étude n’est parvenue à prouver son effet ou son inefficacité dans le traitement de l’alopécie féminine, il est grandement déconseillé. Par la suite, il présente des effets secondaires conséquents à l’image d’une baisse de libido ou des troubles d’érections. Mais, notez que ces effets disparaissent à la fin du traitement.

vous pourriez aussi aimer