Chou kale : culture, cuisson et bienfaits

Le chou kale est un chou non pommé qui est très simple à faire pousser. Avec son feuillage persistant et sa jolie couleur vert tendre, il apporte un plus énorme aux différents plats. Cet apport concerne plus particulièrement la présentation du plat et ses multiples bienfaits.

Comment se cultive le chou kale ? Quel est le mode de cuisson du chou kale ? Quels sont les bienfaits du chou kale ? Voilà autant de questions auxquelles cet article essaiera d’apporter des éléments de réponse.

A lire aussi : Faut-il acheter un lit complet ?

Comment se cultive le chou kale ?

Le chou kale provient du foyer des Brassicacées. Il se jardine habituellement à la fin du printemps. En ce qui concerne sa germination, les degrés élevés et la forte lumière sont à privilégier. Pour cela, il est conseillé de lui réserver un espace bien ensoleillé.

Repiquez les semis de choux

La plantation des semis est faisable une fois que le plant atteint approximativement 4 cm de hauteur. Dans ce cas, vous sèmerez donc un pied chaque 45 cm dans votre verger tout en prenant le soin d’avoir auparavant bien préparé votre sol. Le sol qui est parfait pour la culture du chou kale est la terre argileuse. Comparativement à d’autres plantes, le chou kale pousse sans grande aide extérieure.

Lire également : Les erreurs à éviter lors de l’installation d’une piscine hors sol

Il n’est alors pas nécessaire d’augmenter l’engrais. Dès que les semis sont mis en terre, vous ne devez surtout pas manquer l’arrosage afin de permettre l’ancrage de vos plants.

Récoltez vos choux

Aucune technique particulière n’est requise pour la récolte du chou kale. Si vous souhaitez avoir des feuilles savoureuses et peu amères, il va falloir attendre les gelées initiales avant d’effectuer la cueillette à la main des feuilles basses d’abord. Pour d’autres variétés, il est possible que vous profitiez de vos choux jusqu’au mois de décembre ou jusqu’au prochain printemps. Vous pouvez en déduire alors que le chou kale est un vrai légume d’hiver.

Quel est le mode de cuisson du chou kale ?

Il existe plusieurs manières de faire cuire le chou kale. Vous pouvez le faire à la poêle, à l’eau, à la vapeur, etc. Toutefois, il faut préalablement bien le nettoyer à l’eau, le sécher, d’en extraire la tige et la nervure centrale et les fractionner en morceaux.

Cuisson à la poêle

kale culture cuisson et bienfaits

Si vous voulez très vite cuire les choux kale pour les déguster, il faudra alors privilégier la cuisson à la poêle. Pour cela, il faudra ajouter un peu d’huile de noix de coco désodorisée ou d’huile végétale dans cette dernière et le chauffer à feu doux. Une fois que l’huile est bouillante, posez-y les feuilles de chou en fonction de la grandeur de votre poêle. Vous les mélangerez à l’aide d’une spatule en bois pour que les choux cuisent uniformément.

Enfin, vous ajouterez un peu de sel et vous laisserez cuire. Dès que vous obtenez des feuilles vert foncé, vous pouvez alors le récupérer dans un plat puis le déguster.

Cuisson à la vapeur

La cuisson du chou à la vapeur est bel et bien possible et très recommandée, car cela permet de raffermir l’organisme. À cet effet, il faudra verser environ 15 centilitres d’eau dans une marmite creuse, fermer et chauffer à feu doux. Dès les premiers bouillons, vous déposerez quelques feuilles de chou kale dans un panier vapeur. Ensuite, vous replacerez le couvercle et vous chronométrez 6 minutes de cuisson approximativement.

Une fois le délai écoulé, vous enlèverez le kale du panier, vous l’assaisonnerez à votre goût puis vous le dégusterez ensuite. Vous pouvez récupérer l’eau de cuisson de votre chou kale. Cela possède des bienfaits sur la santé.

Cuisson à l’eau

La cuisson du chou kale à l’eau est beaucoup plus lente comparativement aux autres modes de cuisson. Il s’agit en effet de le nettoyer à l’eau avant de le cuire à votre convenance. Cela permettra au kale de conserver sa couleur verte. Vous plongerez les feuilles dans une marmite d’eau bouillante durant moins de 5 minutes, vous les égoutterez ensuite puis vous procèderez au mode de cuisson que vous préférez.

Si vous n’êtes pas pressé, vous pouvez laisser cuire dans l’eau bouillante durant plus de 10 minutes. Ajoutez-y des pommes de terre si vous voulez, récupérez-les et dégustez-les.

Quels sont les bienfaits du chou kale ?

Le chou kale possède une pléthore de bienfaits pour l’être humain. Il confère à toutes personnes qui en mangent de la vitamine A, de la vitamine C, du calcium, du potassium, etc.

Le calcium

Le calcium constitue le minéral le plus nombreux du corps humain. Il joue alors un rôle hyper indispensable en ce qui concerne la santé des os, la contracture musculaire, la normalisation de la pression artérielle, etc. Malgré que le calcium d’origine végétale dispose d’un pourcentage d’ingestion plus faible que le calcium des produits laitiers, le chou kale reste une source charmante de calcium.

Il l’est encore plus pour les individus se nourrissant moins de produits laitiers.

La vitamine A

Un individu très âgé, a besoin d’environ 650 à 950 µg de vitamine A par jour. Une part de 100 g de chou kale offre alors de 75 à 115 % des besoins en vitamine A de la journée. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans le bien-être des yeux, mais également dans la croissance des os, la reproduction, la normalisation du système immunitaire, le bien-être de la peau et des muqueuses, etc.

La vitamine C

Le chou kale constitue encore une excellente source de vitamine C. Outre sa fonction d’antioxydant, la vitamine C favorise le maintien de l’intégrité de la peau, le soulagement des plaies préserve les cellules contre l’affaiblissement précoce, etc.  De même, elle rend plus facile la consommation du fer non héminique d’origine végétale. L’absorption de 100 g de chou kale apporte plus de 140 % des besoins de la journée en vitamine C.

vous pourriez aussi aimer