Quelles sont les possibilités d’évolution d’un salarié dans l’entreprise ?

Les postulants se basent entre autres sur les possibilités d’évolution de carrière quand ils candidatent pour un poste au sein d’une entreprise.

Par ailleurs, la plupart des offres d’emploi mettent toujours en avant cette opportunité. La nature de cette évolution du salarié dans l’entreprise n’est pas toujours clarifiée pourtant. Sera-t-elle verticale, horizontale ou transversale ?

A lire également : Qu’est-ce que l’assurance annulation ?

Obtenir une promotion : un classique

Au moment de postuler, on se projette toujours dans un futur où l’on se trouve dans un meilleur poste que celui pour lequel on postule actuellement. On se voit dans un poste d’un niveau supérieur avec un meilleur statut, on s’attend à ce que l’on soit promu dans les 3 ou 5 ans à venir au plus tard.

Les promotions sont effectivement la forme la plus répandue des possibilités d’évolution de carrière d’un salarié dans l’entreprise. Cette forme d’évolution serait de plus en plus rare pourtant.

A lire aussi : Quelles sont vos motivations exemple ?

Une promotion est un événement important dans la vie professionnelle du salarié. Elle s’accompagne toujours d’une augmentation de salaire significative, de meilleurs avantages et conditions, un nouveau bureau…etc.

Une promotion s’accompagne également de nouvelles responsabilités plus importantes. Les nouvelles responsabilités peuvent être relatives à de nouvelles tâches ou à de nouvelles responsabilités managériales.

L’évolution horizontale du salarié dans l’entreprise

L’évolution du salarié par le biais d’une promotion est ce que l’on appelle évolution verticale. L’évolution d’un salarié peut également être horizontale. Dans ce cas, il n’y a pas de promotion à proprement parler.

Le salarié n’accède donc pas à un poste plus élevé doté d’un meilleur statut. Il garde le même poste et le même statut. Par contre, l’évolution se situe au niveau de ses responsabilités et de ses compétences.

Selon les besoins actuels des entreprises, les métiers doivent devenir de plus en plus polyvalents et multitâches. De nouvelles compétences sont requises pour occuper le même poste et de nouvelles tâches et activités.

Ces dernières n’ont pas forcément été stipulées dans les termes de références du poste. Même sans avoir à être promu, il est possible de jouir de meilleurs avantages tout en restant à son poste. Au moins, il doit y avoir une augmentation de salaire en vue.

L’évolution transversale : rester dans l’entreprise mais pas au même endroit

La montée en grade n’est pas toujours une nécessité quand on parle d’évolution de carrière au sein d’une même entreprise. La possibilité d’évoluer horizontalement en est la preuve. Un peu comme dans l’esprit d’une évolution horizontale, il y a également l’évolution transversale.

On parle également de la mobilité transversale que l’on confond souvent avec l’évolution horizontale. L’évolution horizontale évoquée dans cet article n’implique pas le changement de poste.

En ce qui concerne la mobilité transversale ou l’évolution transversale, il s’agit de l’évolution du salarié qui consiste à changer de poste sans forcément monter en grade.

Le collaborateur ne reste pas dans le même service, il peut occuper le même poste dans un autre service, dans une filiale de l’entreprise dans une autre région, voire à l’étranger. Ce changement de poste engendre forcément des changements de conditions et d’avantages.

L’évolution de carrière : une obligation de l’employeur ?

On dit souvent qu’il ne faut pas attendre que l’on vous donne la promotion que vous attendez, il faut aller la chercher, voir la réclamer. L’univers de l’entreprise est devenu de plus en plus compétitif, pour ne pas utiliser le désormais célèbre adjectif “cruel”.

Dans certaines entreprises, c’est soit vous évoluez soit vous êtes dehors. C’est pour dire qu’au fond, cette montée en grade ou évolution que vous désirez tant devrait partir de votre initiative…et pourtant.

Vous n’êtes pas sans savoir que votre employeur est dans l’obligation de vous donner les chances de faire évoluer votre carrière dans l’entreprise…ou ailleurs. Tout employeur est dans l’obligation d’organiser un entretien professionnel afin d’informer le salarié sur les possibilités d’évolution de sa carrière.

Cet entretien professionnel doit être effectué tous les 2 ans et concerne les salariés de plus de 2 ans d’ancienneté. N’oubliez pas non plus vos droits aux formations.

vous pourriez aussi aimer