Fraude fiscale : la société de sécurité privée protégeait son trafic

C’est une affaire de fraude fiscale qui vient troubler le secteur de la sécurité privé en France. Pour l’affaire en question, le bénéfice estimé de la fraude s’élève à 4 millions d’euros. Au total, ce sont plus de 40 infractions qui ont été relevées contre cette société de sécurité privée. Ce qui laisse croire que le secteur est actuellement ciblé par les autorités au niveau national. La raison, c’est qu’il s’agit d’un secteur à très fort potentiel en matière d’infractions économiques.

Des investigations pointilleuses

Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné 8 personnes pour une quarantaine d’infractions et à des peines de prison allant de 2 mois à 2 ans de prison avec sursis assorti d’une incapacité de gérer. La saisie judiciaire de 8 maisons et immeubles d’une valeur de 1.8 million d’euros a aussi été actée.

Il faut dire que l’enquête avait démarré sur la sollicitation des services fiscaux. Ceux-ci s’étaient littéralement émus de voir plusieurs sociétés de sécurité privée faire faillite dans un délai très court. Après enquête de la brigade des recherches de Saint-Brieuc, ils ont pu remonter très rapidement au niveau d’une autre entité, SPS49, installée dans le Maine-et-Loire. En effet, c’est cette société qui était chargée de facturer des prestations à la société Delta et sans traces écrites. L’argent s’envolait ainsi dans la nature. Le réseau est vite identifié et démantelé.

La lessiveuse au George V

Pour mettre en place leur système mafieux, ils sont épaulés par une comptable parisienne qui façonne pour l’occasion une comptabilité bidon avec les bilans et les résultats. Celle-ci est d’ailleurs connue par la justice et est surnommée la « lessiveuse ». Elle avait déjà été condamnée à Versailles pour escroquerie et travail dissimulé. Les enquêteurs de l’agence Sanegon à Lille s’aperçoivent surtout qu’elle n’hésite pas à profiter de ses talents pour siphonner près de 190.000 euros à une autre entreprise dont elle gère la comptabilité.

Les bénéficiaires ont été poursuivis

Les bénéficiaires de cette fraude à grande échelle ont aussi été poursuivis de même que le dernier gérant de l’entreprise. Cependant, celui-ci avait été engagé lorsque les choses commençaient à tourner mal. Il sera jugé pour banqueroute. En effet, après avoir acheté une friterie avec l’agent de l’entreprise, il s’est aussi payé les services d’un traiteur lors de son mariage. Ce qui laisse croire alors que l’enquête est loin d’être terminée et va se poursuivre au niveau fiscal, un terrain miné.

vous pourriez aussi aimer