Les 2 conditions pour vous faire exonérer d’IFI avec un patrimoine supérieur à 1 ,3 million d’euros

Vous êtes obligatoirement soumis à l’impôt sur la fortune (anciennement ISF) dès que votre patrimoine immobilier dépasse 1, 3 millions d’euros en France. Ce qui veut dire que votre immeuble peut valoir 500 000 €. Cependant, si vous dépassez 1, 3 millions avec les revenus locatifs, vous serez soumis à l’impôt sur la fortune. L’impôt commence à 0,5 % de taxe sur un patrimoine immobilier de 1, 3 million, c’est égal à 6 500 € d’impôt. Il devient donc important de savoir comment échapper à l’IFI.

L’importance de la comptabilité

Si vous voulez pouvoir éviter l’impôt sur la fortune et réduire d’autres impôts, votre assiette taxable doit diminuer. Ainsi, vous pourrez optimiser sa fiscalité. Le meilleur moyen pour cela est d’avoir une comptabilité à jour, dans l’idéal une expert-comptable qui vous aidera pour la déclaration d’impôts. Bien qu’il ait un coût, il sera très utile pour le calcul des revenus ou des impôts à payer. Chaque année, la déclaration fiscale est un véritable casse-tête. C’est un expert de l’impôt qui saura préserver votre patrimoine et trouver les failles pour échapper à l’impôt sur la fortune.

A lire également : Comment monter une sci immobilière familiale ?

Il se chargera aussi de calculer les revenus de votre foyer, les dettes que vous possédez et tout ce qui peut entrer dans l’actif pour faire des bilans complets. Vous devez disposer de ces informations pour remplir votre feuille d’imposition et connaître vos droits d’exonération et son montant.

L’activité principale de location meublée

L’une des conditions pour être exonéré de l’IFI est d’exercer l’activité de location de logement meublé professionnel en tant qu’activité principale. Contrairement à l’activité immobilière de location meublée non professionnelle, qui s’exerce uniquement comme activité secondaire.

A lire aussi : Comment devenir boucher Dofus 129 ?

L’activité de loueur meublé professionnel vous permet de faire sortir vos revenus locatifs de l’assiette taxable. Mais, vous devez pour cela remplir deux conditions :

  • Générer plus de 23 000 € de loyer par an
  • En retirer plus de 50 % de vos revenus annuels

Si cela vous paraît assez peu, sachez que pour recevoir 23 000 € de revenus immobiliers par an, vous devez avoir un patrimoine immobilier de 385 000 euros si l’on part sur un taux de rendement brut de 6 %.

L’exonération des dons

Un autre moyen de diminuer l’assiette d’impôts de votre patrimoine taxable est de réaliser un don, à vos proches ou à une association. Tout en faisant une bonne action, vous aurez le droit à une réduction de 66 % de l’impôt sur le revenu sur le montant total du don. Vous pouvez, par exemple, donner un bien immobilier à un proche en lui imposant dans le contrat de conserver la plus-value du bien. Ou de le conserver ad vitam æternam pour qu’il reste dans la famille ou qu’il prolifère.

Les 2 conditions pour vous faire exonérer d'IFI avec un patrimoine supérieur à 1, 3 million d'euros

L’évaluation des biens immobiliers

Un autre moyen de bénéficier d’une réduction sur les impôts malgré un gros patrimoine immobilier est de faire l’évaluation de vos biens. Vous pouvez donner un prix à vos biens comme un acheteur en respectant ceux du marché. Mais, ici, l’objectif est d’afficher le prix le plus bas pour faire pencher la fiscalité dans votre sens.

Sachez aussi que votre résidence principale bénéficie d’un abattement de 30 % si vous en êtes le propriétaire.

Investir dans la Terre

Enfin, en France, il est possible d’accéder à 75 % d’exonération de l’IFI en s’engageant sur l’exploitation du bois et des forêts raisonnée et durable sur au moins 30 ans. Si l’exploitation du bois n’est pas votre fort, vous pouvez toujours acheter des parts dans un groupement foncier forestier pour un montant minimum de 50 000 €.

Vous pouvez faire pareil en investissant dans les terres agricoles sur des parts qui commencent à 20 000 €. Vous bénéficierez de l’exonération d’impôts sur la fortune à hauteur de 75 % jusqu’à presque 102 000 euros de parts. Après, vous passez à un montant d’exonération plus bas, 50 %.

vous pourriez aussi aimer